Le ollie n'est pas bien compliqué, mais c'est toujours une figure sur laquelle on bute un peu au début, et c'est normal. Voici donc une petite leçon pour dégrossir la chose...

  • Placement des pieds
    Placement des pieds pour le ollieLes deux pieds perpendiculaires à la planche, le pied arrière sur le tail, le pied avant vers le milieu de la planche. On va taper avec le pied arrière sur le tail, c'est donc l'avant du pied arrière qui est centré sur le tail, le talon dépasse. Dans un premier temps, il faut s'entraîner avec les vis des axes plutôt serrées pour éviter de se trouver déséquilibré, aussi bien au lancement du ollie qu'à l'atterrissage.
  • Flexion
    Flexion des jambes pour monterUne fois les pieds correctement positionnés, il faut fléchir les jambes. Plus on fléchira les jambes plus on sautera haut, comme pour un saut normal. Au début, entraînez-vous sans trop fléchir les jambes. Le premier truc à acquérir, c'est la synchronisation des mouvements des étapes suivantes. Une fois les étapes suivantes bien maîtrisées, vous pourrez alors tenter d'aller plus haut en fléchissant les jambes à fond.
  • Extension en appui sur le tail
    Extension et appui sur le tailPremière étape critique du ollie : on tend la jambe arrière en appuyant sur le tail et simultanément on lève le pied avant. Attention, inutile de trop lever le pied avant, celui-ci doit rester en contact avec le grip de la planche, toujours vers le milieu de celle-ci, mais sans appuyer dessus. Le pied avant ne doit pas s'opposer au pied arrière qui lui tente de cabrer la planche en appuyant sur le tail. Donc simultanément, on appuie sur l'arrière et on lève l'avant. Cela veut dire que la jambe arrière se tend alors que la jambe avant reste un peu fléchie.
    Lors de ce mouvement, le corps s'élance en avant. Plus la vitesse de roulement est importante, plus l'élan pris par le corps est dirigé vers l'avant. Au début, tentez le ollie à petite vitesse, il n'est alors pas nécessaire de trop s'élancer vers l'avant.
  • Remontée du pied arrière, avancée du pied avant
    Remontée du pied arrière, avancée du pied avantOn a fini l'étape 3, la planche est presque à la verticale. On va alors faire décoller l'arrière du skate. Pour cela, il faut lever le pied arrière, et simultanément avancer le pied avant, qui va frotter le grip vers l'avant de la planche pour la pousser. Le pied avant reste en l'air, la jambe avant se tend un peu vers l'avant (mouvement de kick, coup de pied). Encore une fois, il faut faire attention à faire ces deux opérations simultanément : lever le pied arrière et avancer le pied avant.
    Dans cette étape, on rassemble ses jambes et son skateboard sous son corps (on s'était élancé en avant dans l'étape précédente).
    Au final, le pied avant reste à peu près à la même hauteur qu'à l'étape précédente, et le pied arrière monte pour atteindre la même hauteur.
    Il faut faire attention à lancer le skate vers l'avant, dans le sens de la marche. Si on envoie le skate trop sur le côté, l'atterrissage ne se fera pas exactement dans l'axe du décollage et on risque un déséquilibre. Pour être sûr de rester dans l'axe, il faut que le corps reste parallèle à la planche. Le corps ne doit pas trop se tourner vers l'avant, au risque de faire pivoter la planche avec.
  • Apogée du ollie, les jambes groupées
    OllieOn y est. Les jambes sont regroupées sous le corps, le skate est horizontal et on est au plus haut du ollie. On va s'apprêter à redescendre.
  • La descente
    Descente du ollieLe skate tombe plus vite. On va progressivement tendre les jambes pour garder le contact avec la planche et pour la maintenir à plat. Ici, la réception se fera presque sur le nose. En général, la réception se fait plutôt sur le tail (au début, quand on apprend) ou à plat. Les pieds sont placés au niveau des vis de trucks.
  • La réception
    Réception du ollieA la réception, les jambes sont tendues quand le skate touche le sol, puis elle fléchissent pour amortir la chute du corps. Il faut faire attention à conserver le skate sous son corps pour éviter un déséquilibre à l'atterrisage : le skate trop en avant ou en arrière et c'est la chute. La planche trop sur le côté et on va devoir faire un virage pour se récupérer.

 

 

PS : il vaut mieux apprendre en roulant c'est + facile pour la suite